Vous êtes ici : AccueilTémoignagesTémoignagesTémoignage d'Antonio Gravili

Témoignage d'Antonio Gravili

Antonio Gravili, porte-parole pour Maroš Šefčovič, Vice-président de la Commission européenne chargé des relations interinstitutionnelles et de l'administration

1. Quelle est votre fonction ? Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre travail et nous raconter une journée type ?

Je travaille pour la Commission européenne en tant que porte-parole spécialisé dans les relations interinstitutionnelles, sous la direction de Maroš Šefčovič, Vice-Président de la Commission européenne. Mon rôle est de présenter les actions concrètes de la Commission aux journalistes de toute l’Europe et du monde, et de répondre aux questions qu’ils peuvent avoir. Je suis en contact avec tout type de journaliste, de la presse à la radio, en passant par la télévision et le web.

Je n’ai pas vraiment de « journée type », c’est ce qui rend mon métier si palpitant. Mais chaque jour, il y a certains rendez-vous que je ne peux pas manquer :

8h20 : j’arrive au bureau, je m’informe des dernières nouvelles.

9h00 : réunion du Cabinet.

10h00 : je prépare une revue de presse que j’envoie à un grand nombre de collègues, je réponds aux questions des journalistes par téléphone, par mail, ou de visu.

11h00 : réunion préparatoire pour la conférence de presse de mi-journée.

12h00 : Conférence de presse de mi-journée. Bruxelles réunit le plus important groupe de presse avec 1 000 journalistes accrédités (plus que Washington). Ils peuvent poser n’importe quelle question, mes collègues porte-paroles et moi-même, réunis sur une scène, nous chargeons d’y répondre. La conférence de presse est filmée et diffusée en direct.

L’après-midi : je prépare des documents pour communiquer avec les médias – ébauches de communiqués de presse, conférences de presse ad hoc, réunions d’information… le tout en collaboration avec les collègues de mon service. Je continue à répondre aux questions des journalistes par téléphone, par mail ou de visu.

Go to top