Vous êtes ici : AccueilTémoignagesTémoignagesTémoignage de Mikaël Meunier

Témoignage de Mikaël Meunier

Mikaël Meunier, Responsable linguistique, Représentation en France de la Commission européenne :

1. Quelle est votre fonction ? Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre travail et nous raconter une journée type ?

On peut lire sur ma carte de visite « Responsable linguistique, Représentation en France de la Commission européenne ». Concrètement, mon rôle est de représenter au niveau national le service de traduction de la Commission européenne, qui est le plus grand service de traduction institutionnelle au monde. À ce titre, j'assure donc le lien avec les acteurs du secteur de la traduction dans le pays. Mon travail est très varié : conférences sur la politique européenne de multilinguisme et le métier de traducteur dans l’Union européenne, relations avec le secteur de la traduction professionnelle et les autorités nationales en France, promotion du métier de traducteur, actions de communication sur les questions européennes, activités linguistiques et terminologiques, etc. Autant dire qu'aucune journée ne ressemble à une autre.

2. Quel est votre parcours universitaire et professionnel ?

Après une année en tant qu'étudiant d'échange aux États-Unis, entre le lycée et l'université, j'ai suivi un parcours plutôt classique pour devenir traducteur : licence LLCE à Bordeaux et master de traduction à l'ESIT. J'ai fait mes premières armes de traducteur à la tête de la Junior-Entreprise de l'école, puis au cours de plusieurs stages, qui m'ont alors fait voyager de Bruxelles (à la Commission européenne, déjà) et à Salt Lake City (pour les Jeux olympiques de 2002). J'ai ensuite oscillé entre communication et traduction : première expérience de traduction en tant que salarié au sein d'une start-up dans le domaine de l'actualité sportive, retour à mes premières amours dans une grande maison de cognac pour m'essayer au management et à la communication, et enfin, la traditionnelle aventure de l'auto-entrepreneur, qui m'a permis d'évoluer simultanément dans mes deux domaines de prédilection : traducteur indépendant, mais aussi conseil en communication. C'est alors que j'ai répondu à l'appel de l'Europe : cinq années de traduction, à Luxembourg puis à Bruxelles, puis une nouvelle expérience de management, avant d'arriver à Paris, où j'assure depuis 2013 la représentation en France de la Direction générale de la traduction de la Commission européenne.

Go to top